Articles - Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Réaction d'Oxfam France à la démission du gouvernement de Nicolas Hulot

Réaction d’Oxfam France à la démission du gouvernement de Nicolas Hulot

 

 

28/08/2018

 

Pour Oxfam : « La décision de Nicolas Hulot confirme tristement le manque d’ambition flagrant du Gouvernement  sur les problématiques écologiques et sociales. L’engagement et la conviction de Nicolas Hulot n’auront pas suffi à changer la teinte de la politique du Gouvernement qui aura été une succession de renoncements.

Oxfam déplore tout particulièrement le grand écart entre les discours d’Emmanuel Macron sur la scène internationale et ses actes : insuffisance des financements climat, en particulier pour l’adaptation (1), mesures allant à l’encontre du bon sens pour résoudre les crises des inégalités et climatiques qui inquiètent les citoyens. Comme Nicolas Hulot l’a relevé ce matin, le gouvernement actuel a abandonné, au profit des lobbies bancaires, le projet d’accord sur la taxe sur les transactions financières européenne qui n’attendait qu’une signature pour entrer en œuvre. Les recettes d’une telle taxe (2) auraient pourtant pu contribuer à aider les pays les plus vulnérables à s’adapter au changement climatique.

 

 

Le Gouvernement a également refusé de remettre en cause le modèle agricole dominant, en France et dans le monde, alors qu’il est urgent de s’orienter résolument vers l’agroécologie. Et il ne s’oriente pas suffisamment vite vers une transition énergétique décarbonée. 

Sans la caution de la personnalité de Nicolas Hulot, l’insuffisance de l’action gouvernementale sur les questions climatiques va être d’autant plus criante. »

 

Pour Cécile Duflot, Directrice générale d’Oxfam France : « Nous ne pouvons plus détourner les yeux des impacts du changement climatique : au-delà de la vague de chaleur qui a frappé l’Europe cet été, ce sont actuellement près de 11 millions de personnes qui sont actuellement en insécurité alimentaire au Sahel, et plus d’un million de personnes déplacées par les inondations au Kerala. Face à ces drames, directement liés au changement climatique, l’impuissance ne peut pas être un horizon : la mobilisation collective est la seule réponse possible. Oxfam va continuer d’intervenir sur le terrain, pour aider les premières victimes du changement climatique. Mais aussi en France, comme depuis 30 ans, avec ses militant.e.s, pour davantage sensibiliser et mobiliser la population. Nous sommes convaincus qu’il est possible de véritablement faire bouger les lignes et que l’intérêt général prenne enfin le pas sur les  lobbies. Nous ne laisserons pas ce gouvernement, ni n’importe quelle femme ou homme politique, prétendre ne pas savoir, ou ne rien pouvoir faire. Il en va de l’avenir de notre humanité. »  

Pour Oxfam, passé la surprise, la résignation ne peut être de mise. L’ONG rappelle qu’il existe des mesures concrètes à prendre d’urgence pour faire avancer la cause climatique, en France, en Europe et dans le monde, en :

  • Affectant dans le prochain Projet de Loi de Finance l’intégralité des recettes liées à la taxe sur les transactions financières française à la solidarité internationale et à l’action climatique, y compris pour rattraper une partie du retard français en faveur de l’adaptation et des pays les moins avancés.
  • Concrétisant la création d’une TTF à l’échelle européenne sur la base du compromis permettant à la TTF européenne de récolter 22 milliards d’euros par an, majoritairement pour le développement et le climat.
  • Annonçant un apport d’au moins 2 milliards de dollars US sur 4 ans, uniquement sous forme de dons, en faveur de la recapitalisation du Fonds Vert qui doit intervenir début 2019.
  • S’engageant à fermer, et non vendre, toutes les centrales à charbon d’Engie et EDF, dont l’Etat est actionnaire (au total 34 dans le monde en 2016). 

Contacts

Caroline Prak

cprak@oxfamfrance.org

06 31 25 94 74

Twitter : @carolineprak

Notes aux rédactions

1       Financements climat fournis par la France :

  • La France fait figure de mauvais élève sur ses financements climat publics 2015-16 (seulement 7% de financements sous forme dons, 17% du total consacré à l’adaptation et 14% aux PMAs).
  • Lors du One Planet Summit, la France s’est engagée à porter ses financements pour l’adaptation à 1,5 md € d’ici 2020, soit 300 m€ de plus par rapport à l’engagement pris lors de la COP21. C’est insuffisant : Oxfam attendait un doublement à 2,4 md €/an d’ici 2022.

2       Taxe sur les transactions financières

  • Sur la TTF française, Emmanuel Macron a reculé en revenant sur son extension aux opérations intra-journalières : Le précédent parlement avait inscrit dans le budget 2017 l’extension de la taxe sur les transactions financières française aux opérations intra-journalières à partir du 1er janvier 2018. Cette extension aurait permis de générer près de 4 milliards d’euros de recettes supplémentaires chaque année, dédiées en partie au climat. Pourtant en juillet dernier, le Gouvernement a annoncé la suppression de cet élargissement. L’objectif, suite au Brexit, de faire de Paris la première place boursière en Europe, a été considéré comme prioritaire par rapport à l’impératif climatique.
  • Au niveau européen,il a suspendu les négociations menées depuis 5 ans entre dix pays membres, avant d’annoncer en juin 2018 conjointement avec Angela Meckel sa volonté de relancer les négociations mais en associant les 27 pays membres, ce qui en pratique devrait signifier la mort du processus de négociation.

 


02/09/2018
0 Poster un commentaire

Un après-midi militant au square Darcy à Dijon - 16-06-2018

IMG_20180616_0003A.jpg

 

 

Cette journée d’action des associations et ONG dijonnaises avait pour but d’unir les forces des différentes organisations qui, chacune dans leur domaine respectif, luttent contre la pauvreté, les inégalités et les conséquences directes ou indirectes sur les populations et sur la planète.

 

Etaient présents au square Darcy à Dijon Oxfam France (par son groupe local de Dijon), Attac, ATD Quart Monde, les Amis de la Terre, le collectif Ethique sur l’Etiquette, avec le soutien du CCFD Terre Solidaire.

 

 

 

IMG_20180616_0004.jpg

 

 

 

De 14h à 18h, les militants présents ont accueilli dans les différents stands les visiteurs de passage et ceux qui avaient répondu présents suite aux informations parues sur les réseaux de communication de chacune des organisations.

 

Cet accueil aux stands était complété par deux autres « attractions », d’abord la balance des inégalités, une balance de grande taille dans laquelle chacun pouvait apporter sa pierre pour rééquilibrer la situation largement favorable au départ aux 1% les plus riches. Symboliquement, cette balance s’est peu à peu rétablie à l’équilibre, notamment par l’intermédiaire d’enfants soucieux de voir les deux paniers au même niveau. Un jeu certes, mais qui représente bien la nécessité de voir la société tenir compte des besoins d’une existence digne pour la majorité de la population.

 

 

 

Affiche - Mister Frick 02.jpg

 

 

 

Et puis, comme un métronome à demi-heures régulières, la pièce de théâtre de rue « Mister Frick » a battu le pavé (plutôt le goudron et la pelouse) devant l’ours Pompon, ramenant vers les stands de nouveaux visiteurs pour des échanges plus approfondis.

 

Textes ciselés et propos volontairement choc, « Mister Frick » a cherché en quelques minutes de jeu, en voix martelées, à rappeler certaines réalités qui restent souvent cachées derrière nos œillères, comme cette réplique de PIG (Pauvreté Inégalités Guerre), le fils de Mister Frick, qui affirme, s’inspirant au passage d’un vieux texte de d’Aldous Huxley :

« Père, je crois que nous avons presque réussi à fonder la société idéale, une dictature économique dont nous sommes les tyrans, une société aux apparences de démocratie, une prison sans murs et sans barreaux de laquelle les prisonniers ne songent même pas à s’évader, une système d’esclavage où, par la consommation et les divertissements, les esclaves tombent amoureux de leur servitude. »

 

Entre humour, exubérance et confrontation forte, cette création théâtrale préparée spécialement pour l’occasion a touché son but : faire en sorte que le débat s’instaure, que les idées s’échangent, que les spectateurs prennent le temps de s’arrêter aux stands, d’interroger les militants, de nouer des contacts pour l’avenir.

 


"Mr. Frick" - Théâtre de rue au square Darcy à Dijon le samedi 16 juin 2018

Vidéo tournée par Jean Dupraz

 

 

IMG_20180616_0005.jpg

IMG_20180616_0006.jpg

 

 

En fin d’après-midi, tous les commentaires de bilan concordaient. Les organisations présentes ont envie de retravailler ensemble, de remettre le couvert en alliant les énergies pour faire bouger les lignes et donner de l’espoir.

Bientôt sur nos réseaux, film et images de cet après-midi humainement très riche. 

 

 

IMG_20180616_0004A.jpg

 


17/06/2018
0 Poster un commentaire

Grande action pour une loi contre les inégalités - Samedi 16 juin 2018 - Square Darcy - Dijon

Outlook-15202358832.png

 

 

Un collectif d'ONG

dont Oxfam Groupe Local Dijon, Attac, Ethique sur l'étiquette, ATD Quart Monde

organise une grande action pour demander une loi contre les inégalités. 

Elle aura lieu au Square Darcy à Dijon le samedi 16 juin de 14h à 18h

 

A cette occasion, sera présentée une pièce de théâtre de rue

"Mister Frick"

à 15h, 15h30, 16h et 16h30

 

 

Affiche - Mister Frick 02.jpg


10/06/2018
0 Poster un commentaire

Conférence "Être citoyen du monde, une utopie pour repenser le monde - L'Aide Publique au développement, charité ou justice ?"

Conférence

"Être citoyen du monde, une utopie pour repenser le monde" - 

"L'Aide Publique au Développement, charité ou justice ?".

 

Trois intervenants,

Hélène Tourard, maître de conférence et professeure en droit international,

Marie Duru-Bellat, sociologue et professeure émerite à Sciences-Po,

 Jean Dupraz, vice-président de Oxfam France,

 

avec le soutien d'Oxfam Groupe Local Dijon.

 

Mardi 13 mars 2018 à 17h15

 

Campus de Dijon,

Boulevard Gabriel, Amphi Proudhon 

Entrée gratuite

 

 

 

 


04/03/2018
0 Poster un commentaire

Oxfam Groupe Local Dijon - Journée de Formation à Chenôve - Campagne "Contre les inégalités, pesons de tout notre poids"

Ce dimanche 4 mars 2018, le Groupe local d'Oxfam Dijon avait organisé sa journée de formation locale à Chenôve. Une préparation active et conviviale de la nouvelle campagne "Contre les inégalités, pesons de tout notre poids".

 

 

 

 

 

Un moment riche d'un point de vue militant, aussi d'une point de vue humain. 

Tous les aspects de la campagne à venir ont été abordés. Chacun a pu exprimer son point de vue, partagé ses impressions pour au final prendre des décisions quant aux actions à mener au niveau local. 

En bref, une sénace très constructive qui s'est terminée par un déjeuner en commun et une chouette balade dans les vignes. 

Oxfam, c'est aussi cela, un vrai partage militant et joyeux. 

 

Bientôt de nouvelles informations sur une campagne qui durera toute une grande partie de l'année.

 

 

 

 


04/03/2018
0 Poster un commentaire