Pourquoi franchir le pas de l'engagement citoyen - Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Pourquoi franchir le pas de l'engagement citoyen

Pourquoi franchir le pas de l'engagement citoyen ?

 

 

Agir ici pour un monde sans pauvreté.jpg

 

 

Voilà une question importante aujourd'hui. Et poser la question, c'est déjà y répondre.

Oui, bien sûr.

Voici quelques pistes de réflexion pour approfondir ce point. 

 

Les dictatures, par la force violente, imposent un modèle de société inégalitaire au pouvoir politique tenu par quelques mains et, de la même façon, aussi le pouvoir économique. Et souvent en sous-main, les pays les plus puissants du monde qui, plus ou moins, interfèrent dans les stratégies de ces états pour des intérêts financiers. 

 

Ce sont des sociétés facilement décryptables tant les excès sautent aux yeux, souvent accompagnés de mort, de torture et d'impostures flagrantes. C’en est tellement criant que même les sociétés pseudo démocratiques jouent le jeu apparent de la dénonciation.

 

Entre la Russie stalinienne, le Chili de Pinochet, l’Ouganda de Idi Amin Dada, le Paraguay de Stroesner, les pouvoirs coloniaux et bien d’autres, les exemples ont été et sont encore légion là où, sans finesse aucune, les populations subissent des oppressions multiples jusqu’aux plus caricaturales qui en seraient risibles si elles n’aboutissaient pas un asservissement politique et économique, une absence de liberté et des morts brutales.

 

 

tumblr_mxrit0xsvs1qexjbwo1_500.jpg

 

 

 

Face à ces réalités du monde, les pays occidentaux apparaissent comme des modèles de fonctionnement politique où les peuples peuvent choisir leurs représentants, peuvent s’exprimer librement sans crainte d’être emprisonné, ont accès à des droits définis par la déclaration des Droits de l’Homme (on devrait dire de l’Humain pour intégrer les femmes à cette définition de l’humanité).

Tout ceci est en partie vrai. Mais pourtant cela cache une autre réalité plus secrète, plus souterraine, qui jette une ombre sur cette apparence de démocratie.

 

Depuis plusieurs décennies, le pouvoir financier international, avec ses représentants élus, a mis la main sur le fonctionnement politique des sociétés occidentales. D’année en année, il tente (et souvent réussit) de découdre le canevas des acquis des peuples, leurs droits souvent obtenus de haute lutte.

En France, il s’agit par exemple de l’égalité devant l’impôt, du code du travail ou de la Sécurité Sociale, entre autres. A l’échelle internationale, il s’agit de l’APD (Aide Publique au Développement) décidée dans les années 60-70 pour soutenir le développement des pays pauvres venant d’accéder à l’indépendance après la colonisation.

 

 

 bourdieu-citation.jpg

 

 

 

Sans le dire, sans le montrer vraiment, en jouant du double discours ou des explications incompréhensibles, en utilisant les grands médias dont il est le propriétaire, en s’imposant par la dette qui fait taire les populations surtout occupées à rembourser les charges qui pèsent sur leur budget, ce pouvoir réussit pas à pas à imposer un retour en force de la domination d’une minorité sur l’immense majorité. Pour cette dernière, c’est une remise en cause considérable de ces droits.

 

 

 

Jean-Claude Juncker.jpg

 

 

Ces propos de Jean-Claude Juncker, président de l’Eurogroupe, tenus en 1999, en disent long sur ces pratiques politiques. Il est important de savoir que l'ancien premier ministre luxembourgeois est actuellement président de la Commission Européenne et ce jusqu’en 2019 (il a précisé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat).

 

Voilà pourquoi les citoyens que nous sommes ont la nécessité impérieuse de s’engager d’une façon ou d’une autre  pour contrecarrer ces dérives dangereuses pour les peuples et pour l’avenir du monde en général. Car ce sont elles qui créent les dérèglements climatiques, les conflits guerriers et meurtriers qui permettent aussi aux grandes multinationales de se trouver des marchés juteux pour la reconstruction de ce qui a été détruit. Ce sont ces dérives qui causent les problèmes de la faim (déséquilibres nord-sud, spéculation sur les matières premières…), les pandémies et les problèmes de santé, les difficultés d'accès à l'éducation dans certaines zones du monde, les problèmes d'égalité entre filles et garçons.

 

Quand l'objectif principal est le gain financier d'une minorité déjà richissime, tous les problématiques de notre planète passent au second plan si elles ne sont pas considérées comme un marché à gagner et de l'argent à récupérer. 

 

La liste est longue des maux de ce monde que la recherche de profits pour une minorité amplifie au mépris du bien-vivre des populations.

 

 

Aldouis Huxley.jpg

 

 

 

Notre inaction, notre acceptation de ce qui est, notre silence, c’est ce qui permet à la minorité dirigeante de poursuivre son « œuvre »  destructrice.  

De toute évidence, les citoyens que nous sommes ont un devoir de vigilance et d’actions en proposant d’autres formes de fonctionnement de la société, d’autres modèles de développement.

Pour aller dans ce sens, toutes les formes d’engagement ont leur place, ensemble et séparément, ensemble et individuellement, pour que chaque habitant de cette planète, qui qu’il soit, où qu’il vive, quoi qu’il pense, puisse avoir le droit à une vie digne et respectée.

 

 

Pourquoi franchir le pas de l'engagement citoyen ? Pour que, tout simplement, tout le monde ait à y gagner et parce que c'est l'enjeu de notre avenir commun. 

 

C’est aussi le sens de l’action d’Oxfam, autant sur le terrain aux côtés de populations qui en ont besoin que dans les organismes nationaux et internationaux pour plaider la cause de ceux qui sont laissés pour compte. 

 

 

 

 

 

Pascal Marchand

 

 

 

adhesion_maincoeurkenny.jpg

Grand Déj 2017 03.jpg



27/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres