Oxfam - Communiqué de presse - Palestine - 15-11-2013 - Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam 21 - Groupe Local Dijon

Oxfam - Communiqué de presse - Palestine - 15-11-2013

Première visite d’Hollande en Israël-Palestine : Colonies, zone C, Gaza : la France doit rester ferme !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

le 15 novembre 2013

 

François Hollande se rend pour la première fois de son mandat en Israël et en Territoire palestinien occupé du 17 au 19 novembre. Cette visite intervient près d’un an après le cessez-le-feu à Gaza et quelques mois après la reprise des pourparlers de paix. En dépit de ces développements diplomatiques encourageants, Oxfam France et CARE France alertent sur la dégradation de la situation sur le terrain, qui risque de compromettre de réels progrès vers une résolution durable et juste du conflit.

Les ONG s’inquiètent de la récente multiplication des démolitions en zone C, dont une centaine au seul mois de septembre. 60% des ordres de démolitions visent ainsi les communautés proches des colonies, devant un refus quasi-systématique des autorités israéliennes de délivrer des permis de construire aux populations palestiniennes. Ces démolitions contribuent à un exode des populations palestiniennes et à l’appropriation forcée de terres fertiles et de ressources indispensables à la viabilité d’un futur Etat palestinien.

"Le village de Makhul dans la vallée du Jourdain, a été rasé en l’espace de trois heures par l’armée israélienne en septembre dernier. Les communautés palestiniennes auprès desquelles nous intervenons se trouvent piégées : les autorités israéliennes arguent de l’absence de permis de construire pour procéder aux démolitions et évictions forcées, alors qu’en pratique ce sont elles qui refusent presque automatiquement de délivrer de tels permis", indique Philippe Lévêque de CARE France.

Les ONG saluent la politique jusqu’à présent exemplaire de la France en matière d’accompagnement et de protection des convois humanitaires en zone C par des diplomates français, et appellent François Hollande à réaffirmer formellement cette politique. "En accompagnant régulièrement les convois humanitaires en zone C, les diplomates français ont établi une bonne pratique au niveau européen, et ont facilité la fourniture d’une aide humanitaire essentielle à des populations vulnérables : la France doit poursuivre dans cette voie", déclare Nicolas Vercken d’Oxfam France.

Cette dégradation de la situation en zone C s’accompagne d’une accélération de l’expansion des colonies : "Israël a lancé le 3 novembre dernier un nouvel appel d’offres pour la construction de près de 2 000 logements supplémentaires dans les colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Les mises en chantier dans les colonies ont augmenté de près de 70% durant le premier semestre 2013 par rapport à l’année précédente. C’est une accélération alarmante, en violation du droit international, et qui menace de mettre un frein aux négociations", relève Nicolas Vercken.

Les ONG soulignent par ailleurs que l’adoption par l’Union européenne en juillet dernier de nouvelles directives excluant les colonies israéliennes de programmes de financements européens a permis de faire bouger les lignes et a contribué à créer une incitation supplémentaire à parvenir à un accord.

Pour Nicolas Vercken d’Oxfam France : "L’Union européenne devient enfin un acteur de premier plan du processus politique avec une influence réelle sur les parties, et va au-delà du seul rôle de bailleur de fonds qui lui était dévolu jusqu’à présent. Elle met enfin sa pratique en conformité avec ses déclarations et se dote d’un levier majeur pour que l’Union européenne et ses Etats membres contribuent à une résolution juste et durable du conflit.Nous attendons de François Hollande qu’il s’assure que l’Union européenne ira effectivement jusqu’au bout de cette politique enfin ambitieuse et responsable."

Au-delà de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, les ONG rappellent que près d’un an après le cessez-le-feu, la situation ne s’améliore pas à Gaza. "Les restrictions des zones de pêche par les autorités israéliennes menacent l’économie gazaouie : 57% des ménages de la bande de Gaza vivent ainsi dans l’insécurité alimentaire et 80% de l’ensemble de la population est dépendante de l’aide humanitaire. Le taux de chômage grimpe jusqu’à 50% chez les jeunes du fait de l’absence de perspectives économiques. La communauté internationale doit prendre conscience de l’urgence de lever le blocus : nous attendons des paroles fortes de François Hollande à ce sujet !", conclut Philippe Lévêque de CARE France.

Contacts Presse :

Laury-Anne Bellessa ; bellessa@carefrance.org ; 01 53 19 89 92

Elodie Rousseau ; erousseau@oxfamfrance.org ; 01 77 35 76 10 ; 06 52 03 28 06



15/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres